Public health survey (ESPA 13 November) following the 13 November 2015 terrorist attacks: preliminary results on first responders - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire - BEH Année : 2018

Public health survey (ESPA 13 November) following the 13 November 2015 terrorist attacks: preliminary results on first responders

Enquête de santé publique post-attentats du 13 novembre 2015 (ESPA 13-Novembre) : premiers résultats concernant les intervenants

(1, 2) , (3) , (4, 5, 6, 7) , (8) , (2, 1)
1
2
3
4
5
6
7
8

Résumé

Following the November 13 2015 Paris terrorist attacks, thousands of first responders (rescue and law enforcement staff) intervened in Paris and Saint-Denis. A public health survey on first responders was set up. Its aims was to assess: 1) the psychological impact of these terror attacks on responders and associated factors, 2) the use of supports and health care by first responders. This paper presents the sociodemographic characteristics of this population, the prevalence of post-traumatic stress disorders (PTSD), and describes the vulnerability factors for PTSD. The study was carried out between July and November 2016. A media campaign and information were conducted to inform about the survey via a relay in each participating institution. The volunteers eligible for the survey were aged 16 or older and had intervened in connection with the attacks on the night of 13 November or within three weeks. They answered a highly secured web questionnaire about sociodemographic characteristics, psychiatric history, intervention’s conditions, preparedness, social support and current psychological state. PTSD was measured with the PCL-5 (Post-Traumatic Stress Disorder Checklist Scale, DSM5 version). Among the 837 persons that started to answer the survey, 698 individuals completed the questionnaire: 34% were health professionals, 30% from the Paris fire brigade, 20% from civil protection association, 14% from police forces and 2% from the staff of the cities of Paris and Saint-Denis). Prevalence of PTSD was estimated to be between 3.5% and 9.9% in the different populations. PTSD was associated with exposure, preparedness to psycho-traumatic events and social support (bivariate analyses). These exploratory results suggest the importance of training all the categories of first responders about stress management and consequences of psychotrauma. Further analyses are underway to confirm these preliminary results.
Des milliers d’intervenants des secours et des forces de l’ordre ont été mobilisés suite aux attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis. Afin d’estimer l’impact psychologique de ces évènements, le recours aux soins et l’utilisation des dispositifs d’accompagnement, l’Enquête de santé publique post-attentats du 13 novembre (ESPA 13-Novembre) a été menée auprès de ces intervenants. Cet article présente les caractéristiques sociodémographiques de cette population, la prévalence des troubles de stress post-traumatiques (TSPT) et décrit les facteurs de vulnérabilité pour le TSPT. L’enquête s’est déroulée de juillet à novembre 2016. Pour informer sur l’existence de l’enquête, une campagne médiatique et une information, via un relais dans chaque institution participante, ont été menées. Les personnes volontaires éligibles à l’enquête étaient âgées de 16 ans ou plus et étaient intervenues en lien avec les attentats la nuit du 13 novembre ou dans les trois semaines qui ont suivi. Les caractéristiques sociodémographiques, les antécédents psychologiques, les conditions d’intervention, la préparation aux événements traumatogènes, le soutien social et l’état psychologique actuel ont été recueillis au moyen d’un questionnaire en ligne sécurisé. Le TSPT a été mesuré par la PCL-5 (Post-Traumatic Stress Disorder Checklist Scale, version DSM-5). Au total, sur les 837 personnes ayant commencé à répondre à l’enquête, 698 ont complété le questionnaire : 34% étaient des professionnels de santé, 30% des sapeurs-pompiers de Paris, 20% des associatifs de protection civile, 14% des forces de l’ordre et 2% des agents des villes de Paris ou Saint-Denis. Les prévalences de TSPT variaient de 3,5% à 9,9% selon le type d’intervenant. L’intensité de l’exposition, la non-préparation aux événements traumatogènes et l’isolement social étaient associés au TSPT. Ces résultats exploratoires suggèrent l’importance du soutien social ainsi que la préparation à la gestion du stress et aux conséquences des traumatismes psychiques. Des analyses complémentaires sont actuellement menées pour confirmer ces premiers résultats.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-03950442 , version 1 (21-01-2023)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03950442 , version 1

Citer

Yvon Motreff, Philippe Pirard, Thierry Baubet, Pierre Chauvin, Stéphanie Vandentorren. Enquête de santé publique post-attentats du 13 novembre 2015 (ESPA 13-Novembre) : premiers résultats concernant les intervenants. Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire - BEH, 2018, 38-39, pp.756-64. ⟨hal-03950442⟩
0 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More