Des patients enseignants et chercheurs : sortir du voeu pieux ! - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Exercer Année : 2022

Des patients enseignants et chercheurs : sortir du voeu pieux !

(1, 2, 3) , (1, 2)
1
2
3

Résumé

« De tous les actes, le plus complet est celui de construire » - Paul Valéry L’enseignement par les patients est une réalité, dans le monde anglo-saxon, depuis plusieurs décennies1. En France, malgré quelques incantations institutionnelles et les déclarations d’intention de plusieurs doyens, l’institutionnalisation des patients dans la formation initiale et continue des professionnels de santé, ainsi que dans la recherche en santé, peine à progresser. Pourtant, quelques expériences, dont celle de Bobigny, qui est reconnue comme en étant la manifestation la plus aboutie, sont saluées comme étant inspirantes et à généraliser, y compris par les pouvoirs publics2. La revue exercer a régulièrement publié les expériences de plusieurs départements universitaires de médecine générale dans ce domaine. Dans ce numéro, elle consacre sa rubrique Éducation a des synthèses commentées de communications du dernier Colloque interuniversitaire sur l’engagement des patients dans la formation des professionnels de santé, qui s’est tenu à Montpellier en octobre 2021. Le lecteur y découvrira ainsi comment des patients participent à la formation pluriprofessionnelle des étudiants, à la direction de leurs travaux de recherche ou à la gouvernance d’instituts de formation. Ce colloque, dont la première édition a eu lieu à Bobigny en 2018, est un lieu d’échanges des innovations pédagogiques impliquant les patients. Sa prochaine (et 4e) édition aura lieu à Bobigny en juin 2023. Les médecins généralistes ont placé l’approche centrée sur le patient au coeur de leurs six compétences génériques3. Ils sont souvent moteurs, au sein des facultés de médecine, pour initier l’engagement de patients dans les enseignements, mais sans un engagement disciplinaire fort, cette dynamique risque d’en rester au stade d’expériences. Quelles formes donner à cet engagement disciplinaire ? Elles sont multiples. Le secteur pédagogie du Collège national des généralistes enseignants (CNGE) pourrait s’emparer de cette innovation et motiver les universitaires de la discipline à la développer. Le congrès du CNGE pourrait, lui aussi, être un vecteur de cet engagement en favorisant la participation de patients, via un tarif d’inscription spécifique, en les invitant comme orateurs et en les associant à son comité d’organisation. Enfin, et puisque nous écrivons dans ses pages, la revue exercer pourrait rejoindre la liste des revues internationales respectant la charte des revues « patients inclus »4. Formulons le voeu que cet engagement prenne forme rapidement. Formulons surtout le voeu que ce voeu ne reste pas pieux !
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-03932005 , version 1 (10-01-2023)

Identifiants

Citer

Yannick Ruelle, Olivia Gross. Des patients enseignants et chercheurs : sortir du voeu pieux !. Exercer, 2022, 186, pp.373-373. ⟨10.56746/EXERCER.2022.186.373⟩. ⟨hal-03932005⟩
0 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More