Morphological nature of Spanish and French neologisms - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Chapitre D'ouvrage Année : 2020

Morphological nature of Spanish and French neologisms

Nature morphologique des néologismes espagnols et français

(1) , (2)
1
2

Résumé

A confusion between the identification of the lexicogenic process or processes that lead to the creation of a neologism and the morphological analysis of this neologism is frequently observed in neological studies. A neological lexical unit containing a suffix has not necessarily been created through a suffixation process: it may have been created through conversion, through a new (semantic and/or syntactic) use, through borrowing, etc. The contextual observation of lexical segments that could be intuitively considered as neologisms leads to considering a great variety of elements. We will present them from the shortest to the longest. On both ends of the continuum, elements that are not always considered as “words” – and therefore not as neologisms – appear. The new ways in which they are used leads us to consider them as lexical units which have acquired a new function (this is where the innovation lies) or within which various types of innovation can be observed. Besides the affixed or compounded units, which are often the only types of output which are examined in neological studies, we have observed both French and Spanish neologisms which are only one syllable long or originate in a bound morpheme, others which are monomorphemic lexical units. At the other endpoint, we have also observed either the twisting of phrases or the creation of whole ones. All these varied elements however have one thing in common: they all are lexical units, defined as linguistic signs, functional units and which are or can be memorized.
Une confusion se glisse souvent dans les études néologiques entre l’identification de la ou des matrices lexicogéniques à l’œuvre dans l’émergence d’un néologisme et l’analyse morphologique de celui-ci. Une lexie néologique comportant un suffixe n’est pas nécessairement créée par suffixation : elle peut l’être par conversion, nouvel emploi (sémantique et/ou syntaxique), emprunt, etc. Le relevé dans des énoncés des segments susceptibles d’être intuitivement considérés comme des néologismes intègre des éléments d’une grande diversité. Nous les présenterons en allant des plus petits aux plus grands. Aux deux extrémités figurent des éléments qu’on n’a pas toujours l’habitude de considérer comme des « mots » – et donc comme des néologismes –, mais leur emploi incite à les considérer comme des unités lexicales qui ne fonctionnaient pas comme telles auparavant (et là réside leur nouveauté) ou au sein desquelles des innovations, de divers types, sont repérables. De part et d’autre des unités affixées ou composées, souvent seules retenues dans les études néologiques, nous avons repéré, tant en français qu’en espagnol, des néologismes formés de simples syllabes ou de morphèmes liés originellement. On relève aussi des unités lexicales simples. À l’autre extrémité, on relève des créations ou des détournements d’expression. Tous ces éléments divers ont néanmoins un point commun, celui d’être des lexies, définies comme étant des signes linguistiques, des unités fonctionnelles et d’être mémorisées ou mémorisables.
Fichier principal
Vignette du fichier
Elmad_10_Makri-Morel_Sablayrolles.pdf (201.69 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Accord explicite pour ce dépôt
Loading...

Dates et versions

hal-02971739 , version 1 (21-10-2020)

Licence

Paternité - Pas d'utilisation commerciale - CC BY 4.0

Identifiants

  • HAL Id : hal-02971739 , version 1

Citer

Julie Makri-Morel, Jean-François Sablayrolles. Nature morphologique des néologismes espagnols et français. Viviane Arigne; Sarah Pech-Pelletier; Christiane Rocq-Migette; Jean-François Sablayrolles. Études lexicales. Mélanges offerts à Ariane Desporte, Université Sorbonne Paris Nord, pp.147-168, 2020. ⟨hal-02971739⟩
177 Consultations
282 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More