Familles migrantes et apprentissages informels à travers les expériences quotidiennes dans le contexte de l’école maternelle française

Résumé : L’objectif de cette communication est de rendre compte de pratiques sociales porteuses d’apprentissages, dans le contexte privé des familles migrantes et dans le contexte public de l’école maternelle française, et les liens entre ces deux contextes. L’école est généralement considérée comme une institution d’éducation formelle où les enfants de migrants sont engagés dans des situations d'apprentissage visant leur acculturation, notamment langagière, et l’apprentissage des règles collectives. Les enfants développent des pratiques sociales propres au contexte scolaire à travers les interactions avec les professionnels dans un environnement d’apprentissage (formel), mais aussi les uns avec les autres. Outre l'apprentissage formel, les élèves font l’expérience de situations d’apprentissage informelles, qui peuvent prendre différentes formes, selon les situations et les relations dans ce contexte scolaire. L’apprentissage peut en effet avoir lieu à travers des situations dans la vie quotidienne qui n’ont pas des buts éducatifs a priori. Mais, l’apprentissage informel peut aussi se produire dans des situations d’apprentissage formel, au-delà et indépendamment de l’objectif premier d’éducation formelle (leçon, atelier, etc.). Ainsi, à l’école maternelle en particulier, les frontières entre apprentissage formel et informel sont poreuses et non précisément définies. Dans les familles migrantes, à travers les relations intergénérationnelles, un apprentissage bidirectionnel prend place : les parents transmettent des pratiques culturelles à leurs enfants, et les enfants transmettent également à leurs parents des aspects culturels et linguistiques locaux. Cette transmission culturelle réciproque est en fort lien avec la dimension de l'apprentissage formel/informel, et ses frontières floues, et aussi avec la question de « qui » (enfants et/ou parents) apprend dans les familles migrantes. Pour l’étudier, les convergences ou entrecroisement de ces contextes d’apprentissage des enfants de migrants, nous analysons les relations entre enfants, parents, professionnels et pairs et les éventuels apprentissages suite à ces interactions. Cette étude qualitative se base sur une méthodologie reprenant l’approche « mosaïque » et prend comme terrain d’enquête les deux premières années de scolarisation dans deux écoles maternelles en France. Elle s’appuie sur les méthodologies visuelles qui combinent l’observation des enfants et l’investigation de leur point de vue, croisé avec des entretiens individuels avec les parents et des entretiens collectifs avec les professionnels (enseignants et ATSEM). L’analyse des données s’attache à faire ressortir l’importance des «espaces sûrs » (de l’anglais « safe spaces »), en tant qu’espace inclusif pour que ces apprentissages se produisent en situations formelles et informelles. Nous caractériserons les différents espaces d’apprentissage à l’école maternelle, en analysant les différentes modalités d’utilisation du langage aux différents moments dans la journée (cour de récréation, salle de classe…), en lien avec leur caractère formel/informel. En ce qui concerne la transmission des pratiques culturelles des parents, les espaces relationnels « sûrs » sont dans le cadre du domaine privé de la maison des familles migrantes. Nous montrerons que l’espace dédié aux apprentissages interculturels reste très limité dans le contexte scolaire de l’école maternelle. Cette compartimentation des apprentissages peut s’expliquer par la délimitation de l’espace privé/public dans le cadre des principes républicains français, mais aussi par un curriculum scolaire monolingue
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [9 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-univ-paris13.archives-ouvertes.fr/hal-01894121
Contributeur : Karim Boualem <>
Soumis le : samedi 27 octobre 2018 - 12:02:39
Dernière modification le : jeudi 18 juillet 2019 - 01:42:56

Identifiants

  • HAL Id : hal-01894121, version 1

Citation

Carmen Draghici. Familles migrantes et apprentissages informels à travers les expériences quotidiennes dans le contexte de l’école maternelle française. Pratiques sociales et apprentissages, Jun 2017, Saint-Denis, France. ⟨hal-01894121⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

60

Téléchargements de fichiers

10