Espace interstitiel et usages ordinaires du numérique : le cas de la messagerie électronique

Résumé : La recherche dont il est question dans cet article part d’un allant de soi : celui de l’évolution exponentielle de l’usage du numérique au quotidien dans la vie privée, sociale, formative et professionnelle de chacun. En effet, pour une majorité d’entre nous, les réseaux et la navigation sur Internet constituent un espace de vie parmi d’autres, intimement connecté à l’ensemble des dimensions de la vie quotidienne. En lien avec ce fait de société, nous nous sommes posées la question de l’usage du numérique quotidien dans le cas d’épisode de formation continue d’enseignants. Nous avons abordé plus spécifiquement les effets des espaces ou environnements numériques éphémères et « situés », appelés communautés virtuelles, sur les façons de vivre, d’exercer et d’enrichir sa formation ainsi que d’aborder une nouvelle situation professionnelle. Pour ce faire, la recherche s’intéresse aux espaces en ligne conçus en usage où interagissent de façon réciproque des modalités d’apprentissage formel et informel et plus particulièrement aux usages de la messagerie électronique comme lieu de collaboration entre soi pouvant accompagner un moment de transformation professionnelle. Le cadre conceptuel et théorique, emprunté à un des courants de la sociologie des usages, s’appuie sur les notions de communauté de pratiques et de pratiques « communautiques ». Il considère les usages du numérique comme des manières de faire singulières ou des inventions du quotidien, grâce à ces environnements, en fonction de différents éléments (ou logiques) qui en facilitent ou en contraignent les usages. Dans une démarche de monographie, nous avons procédé à une observation de deux espaces en ligne : un mis à disposition par un organisme de formation qualifié de formel et l’autre avec le support de la messagerie électronique qualifié d’informel. Nous avons également analysé le contexte institutionnel et avons mené des entretiens compréhensifs. Nous avons ainsi croisé plusieurs sources de données. Les résultats montrent comment s’autoproduisent des espaces en ligne « interstitiels » en relation avec des formes de sociabilité numérique. Ces espaces sont localisés à mi-chemin entre des pratiques développées dans une institution de formation et des pratiques quotidiennes hors institution, personnelles et groupales. La recherche conduit à proposer un cadre conceptuel et méthodologique ainsi qu’une meilleure compréhension du rôle de l’apprentissage informel et de la sociabilité formative dans les contextes de l’usage du numérique et de la formation continue des enseignants.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [4 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-univ-paris13.archives-ouvertes.fr/hal-01696488
Contributeur : Marie Quadrini <>
Soumis le : mardi 30 janvier 2018 - 14:24:06
Dernière modification le : vendredi 19 juillet 2019 - 01:33:10
Document(s) archivé(s) le : vendredi 25 mai 2018 - 18:33:08

Fichier

FORTUN_Prasoa.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01696488, version 1

Citation

Véronique Fortun-Carillat. Espace interstitiel et usages ordinaires du numérique : le cas de la messagerie électronique. Pratiques sociales et apprentissages, Jun 2017, Saint-Denis, France. ⟨hal-01696488⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

99

Téléchargements de fichiers

226