La construction collective d'un arrangement écoproductif local fondé sur les plantes médicinales et les savoirs populaires, Bahia, Brésil

Résumé : Le NGBS (Noyau de Gestion de la Biodiversité et Santé, Fiocruz) travaille sur l'innovation dans les médicaments issus de la biodiversité. En 2006, le NGBS a institué un réseau, le RedesFito, qui relie des Arrangements Écoproductifs Locaux/AEPL, comme moyen de développement durable des territoires brésiliens. Le projet « Santé Populaire et Agroécologie» présenté dans cette communication, est un AEPL en préparation. Ce projet résulte d'un partenariat entre les chercheurs du NGBS (Fiocruz) et un mouvement politique, le Mouvement des travailleurs ruraux sans terre (MST). Il associe 9 communautés d'agriculteurs de l'extrême sud de Bahia, région considérée comme le berceau du Brésil, et où les conflits liés aux questions agricoles et environnementales ont émergé avec force. Sept communautés sur les neuf impliquées dans ce projet, étaient déjà structurées par l’action du MST. Les deux autres communautés étaient plus vulnérables socialement, comme tant d'autres au Brésil, elles avaient besoin d’actions de base pour la construction du collectif afin d’être reconnues et d’avancer en direction de leur autonomie. Une école pour ces communautés a été créée par le MST : l’école populaire d’agroécologie et agroforesterie Égidio Brunetto. À partir de 2012, le NGBS a lancé une recherche-action, avec les membres des 9 communautés, portant sur les plantes médicinales dans les systèmes agroforestiers. Un suivi des conditions de santé a également été assuré. À partir de 2014, la participation des membres des communautés à la conduite de la recherche a été renforcée. Un séminaire de « réalignement de la recherche » a permis de formuler deux nouveaux domaines de développement de la recherche : l’un portant sur la «pharmacie du jardin» et l’autre sur la création d’un « Système Unique de Santé/SUS RURAL ». Les enquêtes sur les plantes ont été menées à la fois par des équipes de travailleurs issus des 9 communautés et des chercheurs de Fiocruz. 180 personnes ont été interviewées, permettant d’établir un relevé ethno-botanique de 500 espèces de plantes et 3000 modes d’utilisation médicinale de ces plantes. Cette diversité a été mise en débat dans des réunions communautaires, une par communauté, où ont été choisies 30 espèces pour composer chacun des neuf jardins communautaires et par là chaque pharmacie de jardin. En 2016, une réunion sur « la validation des connaissances populaires des plantes médicinales » a posé les bases de l'organisation d'un arrangement écoproductif local populaire. Les interviewé.e.s ont été reconnu.e.s comme les « Gardien.ne.s du savoir sur les plantes médicinales ». La réappropriation des connaissances pharmacologiques communautaires et des sources documentaires sur les plantes, sont les conditions d’une répartition correcte des fruits de l'utilisation de la biodiversité et apportent une autonomie dans la lutte anti-hégémonique des communautés d’agriculteurs contre l'agro-industrie. Par ailleurs, les résultats de l'enquête sur les conditions de santé ont abouti à l'inclusion des 9 communautés dans le système de santé publique. Le projet a créé un environnement propice à des pratiques de réflexion et de reconstruction collective à l'intérieur des communautés et à l’extérieur, dans la région. Les pratiques de recherche-action décrites dans le présent document mettent en évidence le rôle important de la formation dans l'action collective. L’école Egidio Brunetto a été un creuset de la recherche-action, puis un propagateur de la connaissance locale qui s’est perfectionnée et renforcée par cette expérience. Elle est devenue une référence de l'éducation populaire.
Type de document :
Communication dans un congrès
Pratiques sociales et apprentissages, Jun 2017, Saint-Denis, France. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [13 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-univ-paris13.archives-ouvertes.fr/hal-01666752
Contributeur : Karim Boualem <>
Soumis le : lundi 18 décembre 2017 - 16:24:53
Dernière modification le : mardi 22 mai 2018 - 20:40:09

Fichier

Magalhaes-Fraga texte prasoa.p...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01666752, version 1

Citation

Aparecida Padilha Magalhaes-Fraga. La construction collective d'un arrangement écoproductif local fondé sur les plantes médicinales et les savoirs populaires, Bahia, Brésil. Pratiques sociales et apprentissages, Jun 2017, Saint-Denis, France. 2017. 〈hal-01666752〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

49

Téléchargements de fichiers

16