PENSER LA FONCTION DU MAITRE D’APPRENTISSAGE DANS LES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

Résumé : L’apprentissage dispose d’un statut particulier parmi les dispositifs de formation alternée. Aujourd’hui annoncée comme une voie de formation initiale à part entière, le maître apprentissage est considéré comme un personnage central du dispositif. La loi n° 92-675 du 17 juillet 1992 a ouvert l’apprentissage au secteur public, à titre expérimental, lequel a été pérennisé en 1997. Un des principes essentiels qui préside à la nomination du maître d’apprentissage reste encore aujourd’hui son expérience professionnelle. Toutefois cette reconnaissance « sauvage », implicite de l’expérience par l’autorité hiérarchique n’est pas interrogée. De ce fait aucun moyen n’est donné au maître d’apprentissage pour saisir son expérience, lui donner du sens dans une perspective d’exercice de ses fonctions de manière optimum. Un véritable développement de l’apprentissage dans les collectivités territoriales passe par une reconnaissance et une mobilisation de tous les niveaux hiérarchiques de la collectivité : ouvrir des espaces de possibles pour les agents intéressés par cette fonction, une reconnaissance des moyens à mettre en œuvre pour un accompagnement de qualité par les différentes strates hiérarchiques. En quoi le processus de biographisation peut-il contribuer à s’approprier son expérience et à construire son identité de maître d’apprentissage ? Nous émettons deux hypothèses : premièrement une biographisation de l’expérience permet un discernement préalable des futurs maîtres d’apprentissage ; deuxièmement elle permet un retour sur soi, donnant corps aux différents savoirs mis en œuvre par la personne et participe de sa construction pour un réinvestissement dans un champ plus large, comme processus en devenir. Notre recherche en cours arrive à une synthèse avec des éléments repérables, suite aux recensions sur l’expérience à travers les écrits des philosophes des Lumières et jusqu’à ceux des contemporains qui pensent sa conceptualisation et sa formalisation, en passant entre autres par les perspectives socio-politiques soutenues par les pédagogues. Parallèlement nous explorons la réalité de l’exercice de la fonction du maître d’apprentissage dans la Fonction Publique Territoriale par l’écriture d’un journal du moment de l’apprentissage du maître d’apprentissage et par la réalisation de récits de maître d’apprentissage, le récit étant comme le souligne Ricoeur le support de l’expérience.
Type de document :
Communication dans un congrès
Pratiques sociales et apprentissages , Jun 2017, Saint-Denis, France. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [2 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-univ-paris13.archives-ouvertes.fr/hal-01619875
Contributeur : Karim Boualem <>
Soumis le : jeudi 19 octobre 2017 - 17:35:01
Dernière modification le : mercredi 27 juin 2018 - 16:10:02
Document(s) archivé(s) le : samedi 20 janvier 2018 - 15:15:37

Fichiers

OLIVIER Texte Prasoa.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01619875, version 1

Citation

Anne Olivier. PENSER LA FONCTION DU MAITRE D’APPRENTISSAGE DANS LES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES. Pratiques sociales et apprentissages , Jun 2017, Saint-Denis, France. 2017. 〈hal-01619875〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

147

Téléchargements de fichiers

40