Echos de Joyce Mansour dans les récits de Kamal Ibrahim

Marc Kober 1
Résumé : Babylone et La Vache la mort paraît en 1967 avec une préface d'André Pieyre de Mandiargues, qui emploie les mots de « surprise » et « d'enchantement », à propos du manuscrit envoyé par le jeune poète syrien. Ce qui le frappe est « un désespoir non moins souriant que lucide, un écorchement et une mise à vif (de soi-même et d'autrui) dépourvus de ces jérémiades qui ne sont plus aujourd'hui de saison, un enfer ou une geôle que l'on tourne en dérision avec un humour assez sarcastique ». Et il conclut notamment en écrivant : « N'a-t-il pas là de quoi rebâtir un monde à la mesure de sa vision impitoyable ? » 1 C'est un bel hommage qui contient aussi des idées-clé concernant ce qu'allait devenir cette oeuvre, continuée par cinq recueils de poèmes et plusieurs romans. L'esprit révolutionnaire, celui des années qui précédèrent le printemps 1968, est exactement celui dont Mandiargues attend une déflagration érotique. Mais qu'aura-t-il pensé du développement de cette oeuvre ? Il ne préfacera plus le jeune auteur, mais c'est Joyce Mansour qui s'en chargera, douze années plus tard, avec son premier roman, Le Voyage de cent mètres, suivant le principe de la collection où il paraît 2. Kamal Ibrahim propose ici un texte qui retentit comme un cri violent : « Dans quelle langue appeler au secours ? », demande Joyce Mansour. C'est précisément la remise en cause du langage et de la raison ordinaire qui font entrer les mots de Kamal Ibrahim en
Type de document :
Communication dans un congrès
Postérités de Joyce Mansour : oubli, relecture, réception, Nov 2011, Grenoble, France
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris13.archives-ouvertes.fr/hal-01542391
Contributeur : Marc Kober <>
Soumis le : lundi 19 juin 2017 - 16:35:19
Dernière modification le : lundi 4 décembre 2017 - 10:36:47
Document(s) archivé(s) le : vendredi 15 décembre 2017 - 21:25:14

Fichiers

joyce mansour et Kamal ibrahim...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01542391, version 1

Collections

Citation

Marc Kober. Echos de Joyce Mansour dans les récits de Kamal Ibrahim. Postérités de Joyce Mansour : oubli, relecture, réception, Nov 2011, Grenoble, France. 〈hal-01542391〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

81

Téléchargements de fichiers

88