Women’s masochism at the workplace: sexist myth or professional defence? . - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Psychologie clinique et projective Année : 2006

Women’s masochism at the workplace: sexist myth or professional defence? .

LE MASOCHISME DES FEMMES DANS LE TRAVAIL : MYTHE SEXISTE OU DÉFENSE PROFESSIONNELLE ?

(1)
1

Résumé

From surgery nurses’ work clinic and the suffering experienced in their relationship with the surgeons, the article questions the appropriateness of an interpretation of their endurance in terms of masochism. Based on the epistemological works of Ludwick Fleck, the author questions the distinction, and sometimes the overlapping, between masochism in the psychoanalytical sense and in the popular one, highlighting the inscription of the latter within gender’s social order. Further on, she discusses the psychodynamic theory of secondary masochism as a defence against suffering in the workplace, and shows how nurses also put in motion other individual strategies, such as seduction games, which tend to relax the manly defensive strategies of the surgeons. The material gathered close to the nurses suggests that their own recognition of the importance of their contribution in the surgical work, thanks to a collective elaboration, is central to their detachment from defensive masochism and the ambiguities of seduction. In short, the author questions the effects of professional work and women’s emancipation over the evolution of feminine fantasies.
À partir de la clinique du travail des infirmières de bloc opératoire et des souffrances éprouvées dans la relation de subordination aux chirurgiens, l’article interroge la pertinence d’une interprétation de leur endurance en termes de masochisme. En s’appuyant sur les travaux épistémologiques de Ludwik Fleck, l’ auteureinterroged’ abordladistinction,et masochisme au sens psychanalytique et masochisme au sens populaire, soulignant l’inscription de ce dernier dans l’ordre social du genre (gender). Elle discute ensuite la théorie psychodynamique du masochisme secondaire comme défense contre la souffrance dans le travail et montre comment les infirmières mettent aussi en œuvre d’autres stratégies individuelles, dont des jeux de séduction, qui tendent à assouplir les stratégies défensives viriles des chirurgiens. Le matériel recueilli auprès des infirmières suggère que la reconnaissance par elles-mêmes, grâce à une élaboration collective, de l’importance de leur contribution dans l’œuvre chirurgicale est centrale pour se désengager du masochisme défensif et des ambiguïtés de la séduction. En conclusion, l’auteure questionne les incidences du travail professionnel et de l’émancipation des femmes sur l’évolution des fantasmes féminins.
Fichier principal
Vignette du fichier
Masochisme.pdf (161.9 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte
Loading...

Dates et versions

hal-01408284 , version 1 (15-05-2017)

Licence

Domaine public

Identifiants

Citer

Pascale Molinier. LE MASOCHISME DES FEMMES DANS LE TRAVAIL : MYTHE SEXISTE OU DÉFENSE PROFESSIONNELLE ? : Le cas des infirmières de bloc opératoire. Psychologie clinique et projective, 2006, 1 (12), p. 211 à 230. ⟨10.3917/pcp.012.0211⟩. ⟨hal-01408284⟩
245 Consultations
801 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More